transpiration des aisselles

La sueur des aisselles a un timing terrible. C’est à s’en pire lorsque nous sommes stressés et les odeurs qui en transpiration des aissellesrésultent ne font que nous stresser davantage.

Les anti-transpirants peuvent aider, mais ils présentent des inconvénients : ils contiennent des produits chimiques avec lesquels tout le monde n’est pas à l’aise, ils laissent des marques sur les vêtements et ne résistent souvent pas aux exigences actuelles.

La bonne nouvelle est que nous avons deux traitements qui peuvent réduire ou éliminer la transpiration des aisselles: les injections BOTOX® et MiraDry®.

 

Botox ou Miradry

Les injections de BOTOX en cas de transpiration excessive (hyperhidrose) sont similaires à celles de BOTOX à des fins esthétiques, seules les injections sont effectuées dans les aisselles.

BOTOX agit en bloquant les signaux nerveux vers les glandes sudoripares. Ainsi, lorsque votre cerveau dit «commencez à transpirer», vos glandes ne répondent pas. Les injections durent environ 30 minutes et l’anesthésique local peut aider à compenser l’inconfort des injections, qui ressemblent à une brève piqûre d’insecte.

MiraDry est un traitement non chirurgical à base d’énergie. Les aisselles sont anesthésiées et un appareil portatif émet de l’énergie micro-onde à travers la peau, ce qui chauffe et détruit les glandes sudoripares. Les traitements prennent environ 1 heure et la plupart de nos patients trouvent le traitement facilement tolérable avec peu d’inconfort.

Les deux traitements peuvent entraîner une réduction significative de la transpiration quelques jours après le traitement. Les études de BOTOX indiquent que la plupart des patients subissent une réduction de la transpiration de plus de 50%, et que beaucoup atteignent une réduction de 80%.

Les études de MiraDry rapportent des résultats similaires ou meilleurs: une étude a montré une réduction de la sueur d’environ 80% dès 3 mois après le traitement.

Combien de temps ça dure ?

La réduction de la transpiration de BOTOX dure généralement de quatre à six mois. Les patients auront besoin d’un nouveau traitement tous les 6 à 8 mois pour maintenir les effets.

Les résultats obtenus avec MiraDry durent indéfiniment, car les glandes sudoripares ne repoussent pas après le traitement. Bien qu’il y ait une réduction significative (de l’ordre de 80 à 85%) dès le premier traitement, certains patients choisissent un deuxième traitement, généralement quelques mois plus tard, pour parvenir à la réduction la plus complète possible de la transpiration. Un troisième traitement ne serait nécessaire que pour les cas graves d’hyperhidrose.

© 2017 - https://la-chirurgie-tunisie.com/

contact@la-chirurgie-tunisie.com